Entretien avec DIdier Berkati, Président du club.



Président, comment s'est déroulé la préparation de la rentrée au club?

La préparation de rentrée est une étape délicate dans le parcours d'un club, et je parle de parcours parce qu'il s'agit d'apporter une continuité aux activités du club, tout en gardant la dynamique qui fait avancer. Et cette année a été particulière puisqu'un nouvel élan a été pris avec l'arrivée de jeunes sportifs talentueux au club, qui évoluent à Mulhouse, Strasbourg mais aussi à Paris à l’INSEP.
Ces jeunes athlètes vont pouvoir renforcer nos séniors déjà présents et je vous assure qu'ils feront parler d'eux d'ici peu. D'ailleurs, c'est déjà le cas avec Noémie Brochot qui a participé au FOJE (festival olympique de la jeunesse européenne) et Marine Giraud qui a décroché une médaille de bronze au championnat du monde par équipe Cadet en Aout.


Au niveau local quels sont les objectifs ?

Au niveau local, nous poursuivons notre politique ambitieuse de développer à la fois notre club de formation Mulhousien (qui a remporté une série de victoires dans presque toutes les catégories d'âges) tout en constituant ce fil d'Ariane entre les structures existantes sur Mulhouse (avec la classe départementale, les collèges, les lycées et les autres clubs) sur Strasbourg (avec le Pôle Espoir et France) et Paris (avec l'INSEP).
Chaque année des athlètes Mulhousiens participent aux championnats de France individuel ou par équipe et les résultats sont toujours meilleurs, c'est encourageant ! Mais ils sont présents aussi à l’international avec dès le mois d’octobre, deux athlètes qui seront présents au Championnat d’Europe Universitaire.

Un groupe important se crée au Pôle France de Strasbourg quel en est l'objectif?

Le groupe qui se constitue actuellement est née à Mulhouse et je suis content de constater qu'un groupe fort et soudée avance ensemble. C'est arrivé normalement, presque sans le vouloir mais c'est certainement lié au travail acharné de nos entraineurs qui ne comptent pas leurs heures et n'hésitent pas à se déplacer en Allemagne, en Suisse ou à Strasbourg pour faire évoluer les jeunes du club. Bien sûr, le chef de file est sans conteste notre cher Vincent Carabetta. A la fois directeur technique mais aussi responsable des juniors et séniors du club, il est présent sur tous les fronts et proche des athlètes. Il sait créer un esprit de groupe et attirer à lui. Je pense que ce n'est pas lié qu'à son palmarès mais davantage à son état d'esprit.

L'équipe féminine a été renouvelée ne profondeur, pouvez-vous nous en dire plus sur les nouvelles mulhousiennes ?

Ce sont de jeunes athlètes, pour la plupart encore juniors, toutes médaillées au France ou presque et sélectionnées en équipe de France, pour leur niveau sportif mais aussi pour leur état d'esprit. Nous avons eu beaucoup de demandes de filles évoluant au plus haut niveau, trop peut-être et nous avons opté pour les plus vaillantes et surtout pour celles qui étaient les plus déterminées avec un potentiel prometteur. Nous pourrions dire: "l'avenir nous le dira", mais là je peux d'ores et déjà vous dire ce que nous réserve l'avenir .... (sourire du président)

Gwenaelle Patin est présentée comme un grand espoir du judo français, junior 1ére année et déjà Championne de France Junior et sélectionnée au "Monde Junior". Comment avez-vous fait pour l'attirer? 

Vous savez, je ne fanfaronnais pas en disant que nous avons refusé des athlètes. Notre rencontre avec Gwenaëlle a été très simple: nous l'avions remarquée et en même pas 2 minutes de temps j'étais invité chez ses parents avec Céline Lebrun pour un dîner alors que je ne les connaissais pas du tout, ni Céline d'ailleurs. Par contre, elle, nous connaissait et souhaitait travailler avec Céline. Notre entraineur, Céline Lebrun est passionnée par ce qu'elle fait ! Elle vit judo, transpire judo et ça les athlètes le remarquent ! Elle peut apporter énormément aux athlètes parce qu'elle connait l'univers du haut-niveau. Le reste, avec Gwenaëlle, n'a été qu'une formalité administrative. Gwenaëlle est une jeune fille qui sait exactement ce qu'elle veut et ne passe pas par quatre chemins pour dire ce qu'elle pense. Bien avant qu'on ne la rencontre, elle s'était renseignée sur le club et avait cherché des infos.
Mais Gwenaêlle est un des éléments du groupe, nous sommes satisfaits du groupe formée pour cette saison. Une équipe de jeunes, conduite et renforcée par des athlètes plus expérimentées telles que Mélodie Vaugarny, Jocelyne Mendy ou marie Havy. Les filles se connaissaient entre elles et toutes étaient ravies de dire: « Ah tiens, elle vient chez vous ? mais c'est ma super copine ». Ainsi de fil en aiguille, nous avons eu des filles à gros potentiel qui ont immédiatement constituées un groupe.
Pari gagné pour cette rentrée !


Quels vont être les objectifs de cette équipe senior cette saison?

Aller le plus loin possible. Lorsque nous avons gagné les France par équipe, je n'imaginais pas ce scénario là mais ce qui a fait la différence ça a été la vaillance et le groupe: nous gardons cette ligne de conduite. Quand on aime ce que l'on fait et qu'on s'en donne les moyens, tout peut arriver !
Il y aura les championnats seniors où il faudra batailler pour faire sa place mais également les juniors où nous devrions pouvoir faire des étincelles au niveau national.

Le titre par équipe chez les juniors sera donc l’objectif ?


Même s'il est plus facile d'avoir la focal sur le groupe des filles et notamment des juniors pour un titre, titre qui est sûrement déjà l'objectif de certaines, je n'oublie pas les garçons. Je le disais avant, nous possédons un groupe de jeunes qui s'entrainent fort et qui visera une qualification en 1ère Division. Ils le peuvent et cette année se présente déjà très bien ! Pour atteindre cet objectif, quelques athlètes masculins rejoignent également nos rangs cette année.
C'est un véritable plaisir de constater une telle émulation au sein du club et je pense vraiment que la clef de la réussite est là. Cette année sera pleine de surprise et je donne rendez-vous à tous, tout au long de l'année ici, sur les réseaux sociaux et dans la presse car nous allons faire parler de nous.