Vaugarny et Patin au pied du podium !

Le gratin du judo français a rendez-vous au Kindarena de Rouen ce week-end de novembre ! Suite aux forfaits de Nadine Gillmé et Nathalie Rouviére, dix athlètes représentent le club pour ce Championnat de France 1D.

Le samedi place aux plus légers, avec 4 judokates défendant les couleurs du club. Mélodie Vaugarny en -48kg, Gwenaëlle Patin chez les -52kg, et chez les -57kg Marine Giraud et Marie Havy. Des profils différents chez ces quatre athlètes. Une entame parfaite pour les quatre mulhousiennes qui gagnent toutes leur premier combat, elles entament parfaitement cette compétition. Une échéance attendue par toutes les athlètes, l’échéance de la saison.

C’est chez les -52kg, que le tableau avance le plus rapidement, c’est ainsi qu’après un premier tour gagné sur yuko, Gwenaëlle Patin Championne de France Junior en titre nous gratifie d’un superbe harai-goshi en 1/16éme de finale après moins de 30 secondes de combat. Un 1/8éme de finale plus difficile, puisque c’est à 4 secondes du terme de combat qu’elle parvient à prendre l’avantage alors que le score était à égalité face à Marie Orsini une de ses plus féroces adversaires chez les juniors. L’occasion de se retrouver en ¼ de finale face à la Championne d’Europe Pénélope Bonna. Un combat des plus âpres, aucune ne tombe et c’est au jeu des shido que la différence se fait, à l’avantage de la sociétaire de FLAM91 qui se hisse ainsi en ½ finale au détriment de la normande de naissance.


Mais dans les autres catégories ses coéquipières ne s’en laissent pas compter. En -57kg Marine Giraud, celle qui est encore cadette, gagne ses trois premiers combats avec brio lui permettant de se retrouver en ¼ de finale contre Sarah Harachi, Championne de France Junior en 2014. Deux athlètes qui se connaissent bien, mais une entame de combat où Marine Giraud est un peu en dedans et chute, l’essonnienne marque waza-ari. Le combat reprend, un nouveau combat commence où Marine reprend le dessus avant de se faire prendre en immobilisation sur une séquence au sol. Son premier combat de repêchage se conclue par une défaite. Une défaite qui ne ternit nullement sa compétition. Une belle compétition pour une si jeune combattante, rare sont les cadettes arrivant en ¼ de finale de Championnat de France 1D. En -57kg toujours, Marie Havy perd son second combat sans avoir la possibilité d’être repêché, une compétition qui lui permet de se relancer après une saison passée blessée.

Chez les plus légères, après un début de saison réussi avec ses beaux résultats en European Cup, Mélodie Vaugarny arrivait en Normandie avec de solides ambitions. Après sa victoire en 1/16éme de finale, elle retrouvait sur sa route l’ancienne mulhousienne Marine Lhenry. Une adversaire qu’elle rencontre tous les jours à Paris lors de ses entraînements quotidiens. Elle sait ainsi à quoi s’attendre et ne fut pas déçu… Un combat acharné, un contre de Mélodie, une action litigieuse puisqu’elle se sacrifie en tombant sur le dos, elle fait l’action mais c’est la dijonnaise qui marque le point. Elle prend l’avantage mais Vaugarny ne sort pas du combat et parvient à faire monter les pénalités, sans pour autant que le 4éme shido arrive. A quelques secondes de la fin du combat, elle chute de nouveau, waza-ari pour Lhenry et combat terminée pour notre sociétaire. Mais la médaille de bronze est alors toujours accessible, trois combats de repêchage qu’elle maitrise parfaitement lui permettant d’accéder au combat pour la place de 3. 
Une rencontre contre la locale Cheyenne Mounier. Encore une judokate qu’elle croise quotidiennement sur les tatamis parisiens. Un yuko d’entrée pour Mélodie qui lui permet de rentrer pleinement dans son combat, un combat qui tournera à l’avantage de son adversaire suite à une action encore une fois litigieuse. Sur un nouveau contre de Mélodie Vaugarny, l’arbitre accorde dans un premier temps ippon à la normande… Un ippon annulé grâce à l’arbitrage vidéo mais qui n’est pas pour autant accordé à notre sociétaire. A partir de ce moment Mélodie Vaugarny sort un peu de son combat et chutera sur un mouvement d’épaule laissant la médaille à son adversaire du soir. Une 5éme place au goût amer pour Mélodie Vaugarny qui comme elle le confirme « je venais pour le titre, mais le matin j’aurais signé pour une médaille ». Avec cette place elle réalise cependant son meilleur résultat en Championnat de France 1D. De bon augure pour la suite de sa saison et pour la suite de sa carrière sportive.

Quatre combattantes ce samedi. deux cinquièmes places synonymes de maintien en D1 pour deux d’entre elles et des combats encourageants pour les autres Pas de médaille au terme de cette journée mais nul doute que le futur leur appartient !
Demain dimanche place aux plus lourds, Jocelyne Mendy (-63kg), Agathe Devitry (-70kg), Audrey Fels (-70kg), Fiona Gratton (-78kg), Julia Tolofua (+78kg) et Quentin Loos (+100kg).