A la découvert de Stephen Roulin, préparateur physique de l'équipe féminine ...


Bonjour Stephen, peux tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Stephen Roulin, j’ai 31 ans. Je suis diplômé du Master « Entraînement du sportif de Haut niveau » de l’INSEP. 
Durant mon parcours et mon Master, j’ai eu la chance grâce à Christophe Brunet et Cathy Fleury (entraîneurs nationaux), d’assurer en 2009 la préparation physique des n°2 féminines de l’équipe de France composée à l’époque de Laëtitia Payet, Emmanuelle Payet, Sarah Loko, Ketty Mathe, Eva Bisséni, Lucie Louette et Morgane Ribout (championne du Monde cette année là). 
A la sortie de mon Master, je suis devenu le préparateur physique des cadet(te)s/juniors de Sucy Judo (club auquel je dois beaucoup puisque c’est celui dans lequel j’ai été formé en tant que judoka et enseignant). Egalement diplômé du BE 1er degré, j’enseigne le judo et le jujitsu actuellement dans 3 clubs Val-de-Marnais (SucyJudo, Cal Judo Haÿ-les-Roses, Judo Kano Club Nogent-sur-Marne).




Quel bilan tires-tu de ta seconde année au club en tant que préparateur physique ?

Un bilan très positif. Les choses se mettent en place. Il y a une bonne communication avec le Staff et les filles. Les objectifs en compétition sont définis par le club et Céline, et je fais en sorte d'aider à les atteindre. L’accès à une salle bien équipée couplé à la bonne motivation et implication des filles nous permettent un travail progressif et constant. Les filles ont fait des belles prestations aux Championnat de France Individuels puisqu’elles se sont quasiment toutes classées dans les 5 premières. Quand aux équipes, c’est un groupe nouveau qui a réalisé un parcours encourageant pour la suite...


Stephen sur les tatamis

Tu es aussi judoka et enseignant, cela aide t’il pour préparer les filles ?


Forcément ! Connaître la dureté et les exigences physiques de notre sport ainsi que les gestes techniques me permet de cibler au mieux les axes de travail. Comme le disait Frédéric Aubert, mon formateur préparation physique à l’Insep, « la technique n’a comme seules limites les ressources physiques qu’elle nécessite… ». 
Le côté enseignant m’apporte beaucoup sur l'aspect psychologique : comprendre l’entraîneur, comprendre l’athlète, savoir trouver le petit mot juste au bon moment…




Quelle est la fille qui t’impressionne le plus physiquement ?

Je ne peux pas répondre à cette question pour deux raisons. La première est la susceptibilité des filles qui peuvent vite voir dans la réponse du favoritisme (chose qu’elles détestent ! ahah). La deuxième raison (un peu plus sérieuse) est que chacune ont leurs points forts et leurs points faibles. Mélodie est rapide et puissante, Jocelyne est explosive et a une grande capacité naturelle à produire de la masse musculaire et à récupérer sur des temps très courts et je pourrais continuer ainsi pour chacune des filles de l'équipe... Toutes ont un but commun ... être rapide comme une légère et forte comme une lourde !













Comment se passe la préparation d’une équipe féminine de judo ? (planification dans
l’année,…)

Elle se passe bien ! (ahah). La préparation physique est plurifactorielle. Elle dépend tout d’abord de la planification annuelle du groupe avec les objectifs principaux (cette année Fr. individuel, Fr. Equipe., et demi-finale Fr.), les entraînements judo, les stages judo mis en place par Céline, les périodes de repos. Elle dépend également des objectifs individuels des filles, de leurs disponibilités, de leurs états de forme (physique et/ou mental), de leurs blessures, etc. Tout cela nécessite du réajustement permanent, de la disponibilité et une grande réactivité !


Est-ce différent de s’occuper d’une équipe féminine plutôt que masculine ? Si oui en quoi ?

La préparation physique, dans le fond, suit les mêmes concepts pour une équipe masculine et féminine. Mais dans la forme et le quotidien c’est très différent. Des masculins, si on leur dit « fait ça », ils font. Pour des féminines, il y a plus de négociations, beaucoup de discutions, rien ne se fait sans que cela fasse sens pour chacune. La préparation physique, à mon sens, doit permettre de travailler le mental ! C’est d’ailleurs bizarrement quelque chose de plaisant pour moi : trouver le moyen de les amener à faire toujours plus et plus fort avec plus de confiance en leurs capacités.


Comment se passe la relation avec l’entraîneur Céline Lebrun ?

La relation avec Céline se passe très bien. Les échanges de cette année ont été encore plus nombreux que la saison passée. Elle constate régulièrement des progrès physiques chez les filles à l’entraînement et/ou en compétition. Elle me fait beaucoup de retours sur les filles et leur état physique. Elle me fait confiance et pour cela je la remercie.


Merci Stephen pour le temps accordé !

Plus habitué à être un « homme de l’ombre » au service de l’entraîneur et des athlètes pour leur performance, c'est moi qui vous remercie ;)