Une équipe en construction...

Marseille. Ce samedi, le gratin du judo français s’était donné rendez-vous à Marseille pour le Championnat de France par équipe 1D. L’équipe mulhousienne composée autour de l’ossature de l’équipe championne de France Junior était amputée de trois éléments. En effet, Lisa Marchese et Fiona Gratton blessées, Julia Tolofua en phase de rééducation, les mulhousiennes se présentaient dans les Bouches du Rhône avec une équipe remaniée. En -52kg, Mélodie Vaugarny, leader naturelle de cette équipe, en -57kg, Noémie Brochot qui découvre petit à petit cette catégorie de poids. Jocelyne Mendy et Marine Giraud tiennent leur rang en -63kg. Enfin, en -70kg c’est Agathe Devitry qui officiait tandis qu’Audrey Fels tentait l’aventure chez les plus lourdes en l’absence des deux titulaires, Gratton et Tolofua.




La fédération française de judo propose depuis l’année dernière une nouvelle formule pour le championnat de France par équipe. Au programme de toutes les équipes, une première phase de poule qui permet de qualifier 32 équipes pour le tableau final. La poule numéro 13 est celle des mulhousiennes qui retrouvent le JO Grand Lyon et les franciliennes de Blanc Mesnil. Une poule à la portée des jeunes alsaciennes. Un premier tour remporté haut la main par les protégées de Céline Lebrun qui remportent la mise face aux lyonnaises sur le score de 5-0. Lors du second tour de poule, même constat et nouvelle victoire face à Blanc Mesnil, club d’Aneblle Euranie, vice-championne du Monde durant sa jeunesse.





Avec cette première place de poule, direction les seizièmes de finale pour les sociétaires de Peugeot Mulhouse et une place de tête de série. Face à elle les gersoises du JCL l’Islois, habituée de ce niveau de compétition depuis de nombreuses années. Une rencontre qui commence par une défaite de Jocelyne Mendy en -63kg qui est tout de suite compensée par la victoire de Devitry en -70kg. Place alors à Audrey Fels, pesée en -70kg, mais combattant pour la troisième fois de la journée chez les lourdes. Une différence de poids qui peut s’avérer importante, Fels retrouvant sur son chemin des athlètes lui rendant plus de vingt ou trente kilogrammes sur la balance. Durant un combat accroché, Audrey Fels reste à terre après une attaque debout. Après plusieurs dizaines de secondes, la barabine de naissance reste au sol. Le service médical fait alors son entrée sur le tapis pour aider la lourde du jour à sortir du tapis. Un verdict médical qui est en suspens, une blessure au genou nécessitant de plus amples examens. Avec cet abandon sur blessure, le score est en faveur des gersoises. Les deux combats suivants sont alors décisifs pour les mulhousiennes. Mélodie Vaugarny, récente cinquième du Grand Prix de Dusseldorf, assume son statut en arrachant son adversaire sur un ura-nage dévastateur marqué ippon par l’arbitre. Avec cette victoire, les filles de l’ACS Peugeot Mulhouse égalise, offrant ainsi à Noémie Brochot l’occasion de marquer le point décisif pour son équipe. Face à une adversaire expérimentée, Brochot ne parvient pas à trouver la solution après un premier waza-ari marqué par la gersoise. Une défaite qui sonne le glas des ambitions mulhousiennes… « C’est une déception de terminer la journée ainsi » se confie Didier Berkati, le président du club.  « La carrière de judoka est faite de haut et de bas, on a connu de nombreux hauts cette saison, le titre de Julia (Tolofua) au Championnat d’Europe, le titre de Champion de France par équipe junior, et là nous connaissons un bas ce samedi ».




Une défaite en 1/16éme de finale qui est une déception pour le président, la coach mais aussi les athlètes qui se sont préparées durement pour ce championnat. Didier Berkati nous explique « Nous avons eu des blessés mais nous avons aussi eu des athlètes qui n’étaient pas au rendez. C’est une déception par rapport au niveau des filles qui auraient dû s’imposer lors de ce 1/16éme de finale. L’absence de Julia Tolofua a joué aujourd’hui. C’est un point fort sur le tapis mais aussi en dehors. Elle donne confiance de par sa présence dans une équipe. C’est une erreur de jeunesse pour cette équipe qui a les moyens de mieux faire. Nous allons faire quelques ajustements pour que dans le futur chaque athlète puisse être présente le jour J. »


La saison est loin d’être terminée pour le club de l’ACS Peugeot Mulhouse. D’ici la fin du mois de juin, nous retrouverons les sociétaires mulhousiens au Championnat de France Cadet et Junior. N’oublions pas aussi le tournoi par équipe organisé par le club qui se déroulera le 9 avril prochain au nouveau complexe de la Doller.