Auret en or !

Champion du Haut-Rhin, Champion d’Alsace et maintenant Champion du Grand Est. William Auret (Bourtzwiller) fait ainsi une belle passe de 3 à Saint Dizier en cette année 2017. Dans une catégorie relevée et disputée, le jeune mulhousien réalise une belle performance au cours d’une journée qui aura été mouvementée… Retour en arrière…

Après ses titres de champion acquis début 2017 et sa troisième place en 2016, William Auret se présentait en Champagne avec l’étiquette de favori… Répartis en 4 poules afin de proposer plusieurs combats à tous les judokas, William Auret commence de la plus mauvaise des manières. Premier combat de la journée et première défaite face au champenois Vagapov suite à une waza-ari marqué d’entrée par son adversaire. Une mise en route poussive pour le sociétaire de Peugeot Mulhouse qui se voit ainsi contraint de remporter ses deux prochaines rencontres afin de se qualifier pour le tableau final.  Victoire dans le second combat sur décision puis victoire un peu plus probante sur waza-ari lors de l’ultime combat de poule. Terminant premier de poule son coach du jour Arnaud Bertrand nous livre ses impressions « William a eu du mal à rentrer dans son premier combat. Mais on a senti une montée une puissance au fil des rencontres… ».


Direction ainsi les ¼ de finale pour Auret qui retrouve sur sa route le sociétaire du JC Nouzonville, Tom Brulliard. Une rencontre plus que disputée entre deux adversaires se rendant coup pour coup. Aucun d’entre eux ne parvenant à faire chuter l’autre. C’est un combat qui se termine à la décision. Un combat plus que serré nous avoue Arnaud Bertrand « la décision va en sa faveur mais cela aurait pu aussi être l’inverse… ». En fin de journée, il nous confiera que ce fût le combat le plus dur de la journée pour Auret. En ½ finale, le jeune mulhousien réalise une entame de combat parfaite, parvenant à marquer waza-ari après moins de trente secondes. Un avantage qu’il parviendra à garder jusqu’au terme de la rencontre, une victoire qui l’envoie en finale où il retrouvera un autre alsacien en la personne de Loïs Weibel du JC Saverne. Un adversaire qu’il avait rencontré lors du championnat d’Alsace et qu’il avait battu. La finale est à sens unique tant Auret est maître de son sujet. Une maîtrise qui ne se concrétise par au tableau d’affichage. Mais il ne se trouve à aucun moment en danger et est toujours sur l’offensive lui permettant de remporter cette victoire après sa médaille de bronze en 2016. Une progression pour un élève travailleur et à l’écoute, « il a su m’écouter tout au long de la journée afin d’aller chercher cette victoire » nous indique Arnaud Bertrand, « cette victoire c’est aussi celle de ses entraîneurs Abder, Ales, Arthur et David, il a encore des progrès à accomplir sur certains domaines afin de continuer à performer dans le futur ».



Pas de médaille en revanche pour Nanou Fraudin (-44kg) qui échoue au pied du podium. Une journée qui avait pourtant bien commencé avec deux victoires probantes en poule puis une en ¼ de finale au terme d’un combat très disputé qui ne se décidera qu’à 4 secondes de la fin et une troisième pénalité pour son adversaire synonyme de disqualification. C’est en ½ finale que Fraudin chute face à la bas-rhinoise Ehradt, adversaire qu’elle avait pourtant battu lors du dernier championnat d’Alsace. Une défaite frustrante pour cette jeune judokate et son entraîneur Arnaud Bertrand « Nanou l’avait battu plutôt « aisément » au championnat d’Alsace, c’est une défaite qui au moins le mérite de montrer les axes de travail pour la rentrée ». Une défaite qui est suivie d’une nouvelle défaite face Wahabi qui devient sa bête noire. Après l’avoir battue plusieurs fois, c’est la deuxième fois que Fraudin s’incline face à la sociétaire de l’Esperance 1893, « cette 5éme place est frustrante car elle a les moyens d’être plus haut. Mais il faut surtout penser que c’est sa vraie première année de compétition et là on se rend compte des progrès fait cette saison pour Nanou ». Vue sous cette angle, cette 5éme place est d’une toute autre saveur.


Une journée plutôt satisfaite avec un titre et une 5éme place pour les deux mulhousiens présents à St Dizier. Jeanne Schad (Baldersheim / -44kg) était elle aussi qualifiée mais forfait. Des jeunes lionceaux qui seront à suivre dans les années à venir…