Entretien avec Clément !

Bonjour Clément, peux tu te présenter à nos lecteurs ?


Cela fait maintenant un an que j’ai la chance d’être l’ostéopathe de l’équipe féminine. Je suis diplômé de l’Institut Supérieur d’Ostéopathie Paris, j’ai aussi obtenu l’an dernier un master 1 en biomécanique appliquée à l’optimisation de la performance sportive, le master 2 est en cours, cette formation me permet d’accumuler des connaissances et compétences dans l’objectif d’être le plus efficient possible dans le suivi des athlètes. Je suis un amoureux de judo que je pratique depuis l’âge de mes quatre ans au club de Sucy Judo. En outre de ces deux passions que représentent pour moi l’ostéopathie et le judo je suis aussi Sapeur-Pompier volontaire en Seine et Marne à Pontault-Combault.




Comment es tu devenu ostéo de notre équipe féminine ?


Grâce à Stephen Roulin le préparateur physique de l’équipe. J’ai eu la chance d’avoir eu Stephen en préparateur physique dans mes années de cadet et junior en judo, depuis il est devenu un ami. Il a eu la gentillesse de m’ouvrir les portes du club en me présentant à Didier, Céline puis aux filles. Le contact étant bien passé avec ces derniers j’ai donc pu rapidement commencé à suivre les filles en ostéopathie.



Tu es aussi judoka, cela t'aide-t’il pour la manipulation des filles ?



Il est évident que de pratiquer le judo et de bien connaitre l’univers de la compétition est un atout. Comprendre les exigences et les contraintes de cette pratique est primordial pour une bonne prise en charge des athlètes. De plus, connaitre le judo et ses rouages permet de grandement faciliter les échanges avec les filles et le staff. Si aujourd’hui je suis bien intégré et si l’équipe me fait confiance est en partie due au fait que je sois judoka.

Est-ce différent de s’occuper de féminines plutôt que de masculins ?

Indépendamment du côté masculin ou féminin, chaque groupe, chaque athlète est différent à gérer. En tant qu’ostéopathe il faut s’avoir trouver sa place, celle-ci varie en fonction de l’athlète et du groupe. J’apprécie au tant m’occuper de garçons que de filles, cependant il semblerait que les filles soient d’avantage attentives et à l’écoute de mes remarques et conseils. Ce qui rend d’autant plus plaisant le travail. Il est réellement agréable de travailler avec les filles du groupe, la bonne humeur est très souvent au rendez-vous.

Comment se passe la relation avec l’entraîneur Céline Lebrun ?


C’est un honneur de pouvoir travailler avec Céline, avec un palmarès hors norme, Céline est très accessible et très humaine. Elle représente brillamment les valeurs du judo. Nous échangeons très régulièrement sur les différents états de forme de chacune afin d’aider les filles à être les plus performantes possible. Le suivi d’athlètes de haut-niveau en ostéopathie passe obligatoirement par une étroite collaboration avec les entraîneurs dans l’intérêt de tous.



Merci Clément pour le temps accordé !