Une saison prometteuse !

Fin du mois de juin… Alors que la saison à commencé il y a 10 mois, à quelques jours des vacances, prenons le temps de revenir sur cette saison prometteuse avec le président de l’ACS Peugeot Citroën Mulhouse Judo, Didier Berkati.

Première saison a plus de 300 licenciés, un chiffre qui permet à lui seul de vous satisfaire ? 

Bien entendu, mais cela s'explique d'abord grâce à l'équipe en place et la diversité des activités proposées. Notre panel est de plus en plus large et s'étend du judo loisir au judo de compétition, tout en passant par un cours de "Fitness", un autre de renforcement musculaire, du baby judo ou encore des entrainements de masse ouverts à tous et encadrés par Vincent Carabetta.  Et ... je ne peux pas m'empêcher d'évoquer la nouvelle formule d'aide aux devoirs mise en place gratuitement par le club le samedi après-midi. Alors oui, évidemment que c'est un plaisir de constater que le club se porte de mieux en mieux mais, encore une fois, vous savez bien que cela n'est possible que grâce aux bonnes volontés des bénévoles du club. Merci à eux ! 


Une belle saison chez les juniors  Julia Tolofua championne d’Europe, l’équipe championne de France, le titre national d'Agathe Devitry et deux médailles (Marine Giraud en argent et Noémie Brochot en bronze), le contrat est rempli ? 

En remportant le plus beau titre par équipe junior (champion de France 2017), comment ne pas dire simplement:  FELICITATIONS. Voilà plusieurs années que nous nous "battons" avec l'ensemble des entraineurs pour obtenir des athlètes avec un état d'esprit. Celui-ci même qui permet de construire son projet sportif mais également scolaire ou professionnel. C'est en trouvant cet équilibre que les athlètes performent ! Quant aux 3 médailles au championnat de France individuel (une en or, une en argent et une en bronze), c'est le juste retour des athlètes qui composent l'équipe et qui s'entrainent d'arrache-pied pour réussir. De la même façon, Julia Tolofua a su remporté son titre de championne d'Europe en s'imposant dans la catégorie des lourdes: c'est juste impressionnant !
Le contrat est rempli et correspond bien aux attentes que nous nous étions fixées au départ avec elles. 


Pas de médaille chez les seniors par équipe et une médaille en individuelle (Mélodie), c'est une déception ? 

Ne pas remporter davantage de médailles, c'est toujours un crève-cœur ! Ceci dit, il faut aussi savoir se satisfaire des victoires du moment. Et puis le groupe est jeune et en pleine ascension, vous verrez que les podium séniors seront bientôt habituels. Quant à mélodie, je pense que ce n'est que le début. Plus le temps avance, plus elle prend de l'expérience et de la confiance.


Troisième saison que Céline Lebrun est au club, un bilan ? 


On sent un travail de fond qui émerge et surtout qui commence à porter ses fruits. Céline est surtout présente sur Paris et avec les athlètes s'entrainant à l'INSEP ou L'IJ. 
Sa présence apporte la sérénité nécessaire dont ont besoin nos athlètes, son engagement technique et personnel, la confiance pour aller toujours plus loin. De toute évidence, Céline façonne nos athlètes, les nourrit à la réussite et à la volonté de grandir sportivement. C'est une réussite ! 
Je n'oublie pas les personnes qui l'accompagnent dans cette aventure : Stephen Roulin, le préparateur physique et Clément Debrugeda, l’osthéopathe. 


Deux médailles nationales chez les cadets en deux ans (Boucard en 2016 et Boudemagh en 2017), quatre athlètes formés au club qui montent en 1D (Crainich, Maeder, Boucard et Bouchareb), la formation Mulhousienne est en plein boom, les raisons ? 

Je crois que les raisons sont assez simples à comprendre, nous avons la volonté de bien faire en pensant d'abord aux athlètes. Et là c'est une histoire sans équivoque, Vincent adore ce qu'il fait et sait le transmettre. Il a la faculté de rayonner autour de lui cette envie de bien faire et cela se sent. Du coup, les jeunes adhèrent, écoutent et suivent. Il y a quelques années, nous avions pris le pari que l'on pouvait envoyer de jeunes Mulhousiens au niveau National et les mettre sur la "boîte" (le podium); que ce soit pour la 1ère, la 2ème ou la 3ème place. Vincent a raison en disant que les parisiens ne sont pas meilleurs que nous et qu'il faut surmonter cette "appréhension". Je crois qu'il a su leur transmettre cette idée et qu'aujourd'hui ils ne font que l'exprimer. Nos jeunes Mulhousiens brillent au niveau national et on peut en être fier mais nous voyons même les anciens qui excellent au plus haut niveau puisque Crainich Guillaume décroche un titre de champion d'Europe vétérans. L'école de judo de Mulhouse devient une école de la performance et cadre bien avec le projet de l'Académie des sports de la ville.


Quels sont les objectifs club pour la saison prochaine ? 

Avancer en mutualisant nos pratiques dans le monde du judo et avec les autres clubs locaux. C'est peut-être un vœu pieu cependant je suis sûr qu'il serait nettement plus facile pour tout le monde de se parler et d'échanger plutôt que de rester chacun chez soi. De cette manière, on éviterait la "sclérose alsacienne". Celle-ci même qui force chacun à travailler dans son coin avec ses jeunes. Si nous n'avons pas compris qu'aujourd'hui la règle a changé, demain les clubs plus modestes seront en grande difficulté.... si ce n'est pas déjà le cas pour certains ! Lorsque vous conduisez un athlète en compétition, cela représente un coût pour les clubs. Et du coup, nombreux sont ceux qui se posent la question de savoir s'il est judicieux de conduire son jeune au championnat de France, notamment lorsque ça commence en cadets. Et puis, quel est l’objectif :  faire un tour au championnat de France alors même qu'il ne s'est pas beaucoup entrainé, faute de partenaires, et qu'il s'est tout de même qualifié ? Ce n'est pas toujours évident de trancher en faveur du jeune. 
Je ne parle pas pour autant de "récupérer" des athlètes au club, comme on a déjà pu me le dire, mais d'offrir une opportunité de mutualisation des locaux, des athlètes, des entraineurs, des pratiques et des envies. J'invite donc chaque responsable de clubs ayant l'envie de travailler ensemble de me contacter.


Et au niveau sportif ? 

Poursuivre sur notre lancée et espérer ne pas avoir à répondre à des questions sur des contre-performances l'année prochaine. Il est tellement facile de jubiler quand tout va bien ! Il ne faut oublier qu'une saison se joue parfois sur un seul championnat. Notre objectif reste donc le même que les années précédentes : conduire nos jeunes le plus loin possible dans leur projet sportif ... et plus encore quand on peut.


Après quatre années en tant que président, ne ressent-on pas une certaine fatigue ? 

Quand on est athlète, si on fléchit on est à moitié perdu ! En tant que Président, c'est pareil ! Pour l'instant je suis bien et je n'ai jamais avancé sous la contrainte. Alors, le jour où je ne trouverai plus mon équilibre au sein du club, je suis sûr qu'un autre fera aussi bien que moi !


Premier tournoi de Mulhouse par équipe réalisé cette année, une réussite, qu’apporte un tel événement pour le club ?

C'est la preuve que nous savons aussi rassembler du monde à Mulhouse autour d'un événement. Nous avions l'envie de créer une manifestation annuelle mais nous avions également quelques inquiétudes, faute d'expérience ! Finalement, nous sommes allés au-delà de nos espérances. Tous les participants ont été ravis par la beauté de la salle et par l'organisation de ce chouette tournoi dédié aux plus jeunes. A l'instar des mercredis du judo, notre objectif a toujours été de mettre des paillettes dans les yeux des tout petits de tous les clubs afin de les faire rêver judo et de les garder dans ce beau sport noble le plus longtemps possible. La dimension "merveilleuse" du judo chez les petits est primordiale, d'autant qu'ils sont le vivier de nos clubs ! 
Aussi et tant que nous pourrons disposer de la nouvelle salle de la Doller à Mulhouse et de nos moyens, nous reconduirons ce tournoi pour le plus grand bonheur de tous.